Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

jeudi 28 mars 2013

Chat alors!!!!!



Geoffrey TRISTRAM


La première fois que j’ai trouvé mon chat en train de lire, j’ai été surpris. Mais pas autant que lorsqu’il a sorti son premier livre chez Challimard. Juste qu’il aurait pu me prévenir, quand même, et ne pas me mettre devant le fait accompli: je l’ai découvert par hasard en vitrine d’une librairie ! Il m’a dit qu’on en avait parlé dans le Chamazine littéraire mais je ne lisais alors que Le Soir pour Le Chat. J’ai lu tout son livre de mémoires en une nuit, c’est court en écriture chat. Une seule ligne me concernant pour rappeler la fois où, après qu’il eut renversé mon Bouddha en forme de rat, je l’avais interdit de mousseline de saumon pendant trois jours... Il m’a dit que si je le traitais comme une Chamélie à chapeaux, il me consacrerait tout un poème dans son recueil à paraître chez Chamarion. Depuis, je me tiens à carreau, je fais ses mille et une volontés, j’ai arrêté le boulot pour me consacrer à cent pour chat à son bien-être, c’est que j’y tiens à la postérité littéraire, moi.   

 Écrit par Éric Allard dans Des vies minées de songes


Charles WYSOCKI

3 commentaires:

  1. Très mignon !
    Bisous, Danielle et aussi à Melle Lili !

    RépondreSupprimer
  2. Super!!! J'ai été faire un tour sur le blog c'est vraiment sympa et ce texte pourrai tellement n'être pas un songe.
    Et ton billet est mignonnement illustré.
    Gros bisous et belle journée.

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...