Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

samedi 13 septembre 2014

Ἀράχνη..( photo du samedi )






Arachné, la Lydienne, fille du teinturier Idmon de Colophon,  est une tisserande renommée.Elle a atteint une telle maîtrise dans l'art du tissage qu'elle a, un jour,  l'audace de lancer un défi à Athéna !

 Cette "Ἀράχνη" surprise dans mon jardin 
sera ma participation à la photo du samedi, ronde initiée par Amartia



La déesse accepte le défi, mais elle vient déguisée en vieille femme et conseille à sa jeune rivale de s'humilier devant la divinité. Arachné s'obstine et répète sa provocation.Athéna se montre alors sous son vrai jour.
Et immédiatement le concours commence.

RUBENS.1636. Athéna( Minerve) punissant Arachné


Penchées toutes les deux sur leur métier, avec les mêmes fils d'or et de laine, Athéna et Arachné tissent chacune leur tapisserie.L'ouvrage d'Athéna  représente les métamorphoses par lesquelles certains dieux ont puni leurs rivaux.L'ouvrage d 'Arachné représente les dieux déguisés pour satisfaire leurs amours coupables.Arachné réussit son travail si parfaitement que son ennemie ne trouve aucune critique à son oeuvre.





Dépitée, Athéna déchire l'ouvrage de sa concurrente et la frappe de sa navette.Profondément blessée dans son  orgueil, Arachné se pend. Athéna enfin touchée de compassion , 

change alors sa rivale en araignée.


""L'infortunée ne peut endurer cet affront; dans son désespoir, elle court, se suspend, et cherche à s'étrangler. Pallas, légèrement émue, et la soutenant en l'air : "Vis, lui dit-elle, malheureuse ! vis : mais néanmoins sois toujours suspendue. N'espère pas que ton sort puisse changer. Tu transmettras d'âge en âge ton châtiment à la postérité".
Elle dit, et s'éloigne, après avoir répandu sur elle le suc d'une herbe empoisonnée. Atteints de cet affreux poison, ses cheveux tombent, ses traits s'effacent, sa tête et toutes les parties de son corps se resserrent. Ses doigts amincis s'attachent à ses flancs. Fileuse araignée, elle exerce encore son premier talent, et tire du ventre arrondi qui remplace son corps les fils déliés dont elle ourdit sa toile.""
OVIDE.Métamorphoses.VI,5-145
































Passez un beau week-end, profitez du beau temps.
Chez nous, fête de la jeunesse.On va s'amuser!
Les caisses à savon passent devant chez nous!




OVIDE.Métamorphoses.VI,5 -145
VIRGILE. Les Géorgiques. IV, 246












17 commentaires:

  1. Belle légende (que je ne connaissais pas) et belle photo, tu termines la semaine en beauté, Danielle !
    Bonne fête de la jeunesse et des bises très matinales !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Norma.J'aime bien toutes ces légendes qui ne sont , en quelque sorte, que des leçons , ici, de modestie, ailleurs de courage, de fidélité...
      Passe un beau dimanche, mes bises , elles ont parfum de bellini..:-)

      Supprimer
  2. Bonjour
    Magnifique photo et la légende bien intéressante , Merci à toi
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Une photo qui ne peut que me plaire tu penses bien, et en prime un beau cours de mythologie!
    Tout pour me séduire ce billet.
    Gros bisous Danielle.
    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est que toi, tu aimes les araignées! Bon, moi, je les supporte quand eles sont petites, celle-ci , je m'en suis méfiée..mais il faut reconnaître qu'elle est bien belle.BISES de fin d'après-midi.Amitiés à vous deux.

      Supprimer
  4. Magnifique ta photo... je fais partie de celles qui défendent les araignées car elles piègent les moustiques !
    je te souhaite une bonne journée
    bises Danielle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elles peuvent être très sympathiques.Je me souviens de la première tarentule ( en Afrique) je n'en avais jamais vu de pareille! Bon, ici, je les supporte mais parfois de loin.Beau dimanche à toi.Bises, Josette.

      Supprimer
    2. Moi, je les trouve sympathiques mais de loin! Belle fin de journée et beau week-end à toi.Bises, Josette

      Supprimer
  5. belle macro d'araignée...et un cours de mythologie:-)
    bon WE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci...et oui, on ne se refait pas...pour autant que l'on ne devienne pas mytho...
      Beau WE.

      Supprimer
  6. mais où habites tu pour avoir ce genre de bestiole ! Cet été nous en avons trouvé une au corps gros comme celle que tu montre, noyée dans l'eau !
    J'ai choisi pour ce samedi un petit animal moins effrayant !

    RépondreSupprimer
  7. Moi, j'habite en Belgique d ns la vallée de la Sambre.Cette année, les bestioles de ce genre sont nombreuses...et celles qui rentrent le soir dans les chaumières sont " énormes"
    Ta mésange est effectivement plus sympathique.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai regardé tes photos en "clignant" des yeux pour ne pas trop voir la vilaine bébête!!!
    Avec le temps j'ai appris à ne pas m'enfuir devant les toutes petites araignées, mais la tienne me semble "énorme"!
    Pourtant la légende est belle et les toiles d'araignée souvent magnifiques
    Bon dimanche Danielle.
    Grosses bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu avais vu celle qui se baladait hier soir, dans le salon, derrière mon fauteuil....-) celle-ci est une araignée de jardin, ouf! Dans mon jardin, il y a des toiles d'araignée partout, c'est un vrai plaisir.. et Lili qui les mange!!!
      Beau dimanche à toi, bises, Marie-Paule.

      Supprimer
  9. Il y a des bestioles plus sympathiques à contempler mais la photo est belle et j'ai appris plein de choses en te lisant. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, François, rencontrer pareille bestiole n'est pas nécessairement agréable mais l'histoire est très poétique.

      Supprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...