Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

lundi 4 février 2013

Marguerite? Vous avez dit" marguerite???





Et, non,  il n'y a pas encore de printemps dans l'air ( on en est bien loin sous ce ciel gris foncé), plus simplement, j'ai décidé de tenir une de mes "bonnes " résolutions : je trie la pièce qui sert de bureau, la pauvre est, depuis belle lurette,  au bord de l'étouffement.Il faut donc se résoudre à trier, vider, embarquer...et faire le bonheur de certains amateurs.

Je trie, je retrouve quelques lignes oubliées, je lis, relis..tout cela me prend un temps fou.Car il ne s'agit pas de faire un nettoyage par le vide, du moins pas encore.:-)


Mais que viennent faire ici les "marguerites" vous demandez-vous avec raison?
Non, je n'ai pas de tante Marguerite dont ce pourrait être la fête.
 Je lis, vous dis-je.Je retrouve des recherches que j'ai faites, il y a un bon moment.J'aime bien les mots, j'aime connaître leur origine, leur histoire, leur évolution au fil des années.
Je dispose donc de quelques ouvrages qui parlent de curiosités étymologiques, ils se lisent comme des romans...ceux-là, je les garde pour ma petite descendance mais en triant, j'en profite pour les feuilleter à nouveau et voici que je retrouve nos marguerites dans un rôle que je vous laisse apprécier.

Marguerite :
 du grec: μαργαρίτης , margaritês,  perles!

C'est de la Perse ou de l'Inde que les Grecs importaient leurs perles.L'objet, en persan, s'appelait marvarid. Les grecs en firent  μαργαρίτης
Les Latins, à leur tour, empruntèrent le nom grec qui devint margarita dans leur langue.Margarita devint margarite ou marguerite en français.
Au XIIIe siècle encore, ces mots désignaient la perle.Puis, par métaphore, marguerite fut employé pour désigner une fleur au coeur rond et bombé comme une petite perle .


En, 1813, le chimiste français Chevreul réalisa la synthèse du produit obtenu par combinaison de la glycérine et d'un acide gras qui n'avait pas encore de nom.Ce produit était blanchâtre avec des reflets irisés, rappelant ceux des perles.En souvenir du nom grec de la perle, le savant le baptisa : Margarine.
L'acide entrant dans sa composition reçut le nom d'acide margarique.

Cette margarine-là était immangeable.
La margarine d'aujourd'hui est un corps gras composé d'acide margarique et de diverses huiles animales et végétales.
Ps.Si vous avez une tante , une cousine ou une copine dotée de ce "délicieux" prénom 
" Marguerite",  
évitez peut être la comparaison margarique, c'est un terrain très glissant ...vous risquez de prendre une "tartine" , préférez les perles qui vous assureront une indéfectible estime."margaritale" (néologisme éphémère :-))

Sur ce, je retourne à mon ouvrage...belle semaine à vous qui passez!

  trois volumes sous custode.


9 commentaires:

  1. Nous allons nous engager sous peu dans un rangement de notre bureau (travaux de peinture obligent...), je ne sais pas si je vais y découvrir des marguerites...
    Bises, Danielle, et très belle semaine... fleurie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon courage, Norma, même si je suis certaine que chez toi règne l'ordre parfait...chez moi , la pièce a besoin d'un grand renouveau mais quand je vois tout ce qu'il me faudrait sortir...j'y renonce.
      Belle semaine à toi, Norma! Bises.

      Supprimer
  2. C'était le deuxième prénom de ma maman et elle le préférait au premier qui était Christiane. Si on voulait lui faire plaisir il fallait l'appeler Marguerite. Il y a de nombreuses "Sainte Marguerite" onze au total. Celle du 3 février est : "Marguerite d'Angleterre († 1192), originaire de Grande-Bretagne, fit les pèlerinages à Jérusalem, à Montserrat en Espagne et au Puy-en-Velay, entra chez les cisterciennes de Sainte-Benoîte ; célébrée localement le 3 février" (Wikipédia).
    Dans la baie en face de chez moi il y a L'île Ste Marguerite et, dans le parc de la résidence il y a l'église Ste Marguerite que tu as pu voir sur certaines de mes photos.
    Tu vois si ce prénom me parle, ben je ne connaissais pas l'histoire de la margarine.
    Merci beaucoup
    Gros bisous et bon rangement.
    Ps : Tu peux passer à la maison lorsque tu as fini.LOL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un joli prénom...il parle de printemps.
      Mireille, je crois que je n'aurai jamais fini de ranger...j'aurais dû m'y prendre beaucoup plus tôt...:-))))))))))))))))
      Je crois qu'il y a un vol Ryanair vers Nice...mais ce ne sera pas obligatoire de ranger...
      Belle semaine, BISES!

      Supprimer
    2. Ne t'inquiète pas, il n'y a pas besoin de ranger chez moi, c'est très bohème et il y a longtemps que j'ai renoncé.
      Bises et courage

      Supprimer
    3. Et moi donc...en fait, je trie pour faire de la place...pour ranger tous mes bouquins sur Venise...hum, hum...ils sont à l'étage( 22 marches ) et moi j'aime bien avoir tout autour de moi...donc autour du pc...ça dit tout..je dois regarder où je pose mes très légers petons ;-))

      Supprimer
  3. J'éprouve autant de plaisir à jeter qu'à collectionner! J'ai l'impression qu'en rangeant et et jetant, je range aussi ma "tête", je mets de l'ordre dans ma vie pour mieux repartir...
    Quand j'ai étudié le grec ancien, je n'ai jamais eu l'occasion de tomber sur des textes qui parlaient de perles ou de fleurs. Toi non plus sans doute!
    Mais quand j'ai rencontré mon "Achilleas" et me suis mise au grec moderne, lapremière fois où j'ai entendu parler de "marguerites",je croyais que l'on parlait...des fleurs! Raté, c'était des "perles"!
    En fait il y a deux mots: margarita pour la fleur et margaritari pour la perle.
    Par contre je ne connaissais pas le lien avec la margarine (margarini en grec moderne). Je me demande si Achilleas connaîtle lien avec la "perle". Je vais le tester. Ce n'est pas parce que l'on parle une langue que l'on est champion d'éthymologie!! Il va avoir son interro ce soir!
    Merci pour ce beau billet où les papillons volètent autour des fleurs. C'est magnifique.
    Bises et range bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. trier, ça m'épuise...et je sais que dans quelques semaines( voire même quelques jours) je chercherai après un papier, une image ...que je gardais depuis des lustres mais que j'aurai jeté cette semaine :-(
      La belle Hélène devait bien avoir un collier de perles...hélas, il n'en était pas question dans les centaines de vers que j'ai été" obligée" de traduire...il n'empêche, mes jeunes neurones peinaient un peu mais c'était le bon temps.
      En fait ce billet rejoint un peu celui que j'ai consacré aux perles sur mon Album vénitien.
      Bon, je me remets au boulot..belle semaine à toi!

      Supprimer
  4. C'est mon deuxième prénom (prénom de ma grand-mère maternelle) alors évidemment je retiens la perle de ton billet que je note !!!
    Belle journée !

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...