Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

samedi 27 janvier 2018

(7x10) + (5x1) =








« Mon cher fils,
J’ai la grande de joie de vous écrire pour vous dire que depuis le mercredi 27 janvier vous êtes le papa d’une petite Danielle, elle pesait 4k500 à sa naissance, elle est blonde. Votre femme a été bien courageuse. Elles vont bien toutes les deux.

( Lettre de mon grand-père maternel à mon père déporté en Allemagne. )


Je dédie ce billet à

GABRIELLE, ma mère

8 avril 1922-3juillet 2009.

dont j’ai été la première née et l’enfant unique durant dix années
jusqu’à ce que je devienne l’aînée 
et qu'ensuite l’école obligatoire et le nécessaire internat nous séparent.

 Il le fallait!

Les sourires forcés ont bien caché les larmes et  la vie a passé .


Avec un peu de chance,elle aurait pu être des nôtres aujourd’hui; elle qui n’a jamais manqué de me fêter, se remémorant et me racontant chaque fois avec joie et émotion ma naissance mouvementée.Pensez donc.Une période plus que troublée, un accouchement à domicile, chez ma grand-mère paternelle. Deux grands-mères et une arrière-grand –mère qui  s'émeuvent et encouragent la parturiente .Les heure sont longues...et douloureuses.

La sage femme s'inquiète et moi,et bien moi, je prends déjà mon temps . 
Venir au monde n'est pas une mince affaire.
Il est  question d’envoyer un des grands-pères à la recherche du médecin quand , enfin, je daigne montrer la tête.
OUF... et j'ai de la voix, c'est déjà ça!




De 1975 ( année du retour définitif de mes parents en Belgique) jusqu’en 2009, le téléphone a sonné chaque 27 janvier à 1Oh20 précises:" Bon anniversaire, ma grande fille !"

Si elle était parmi nous,oui avec de la chance, sans doute devrais-je lui raviver la mémoire: 

" Tu sais,maman, aujourd’hui, j'ai 75 ans"

Elle me regarderait un peu confuse : "Ah, oui, ce n’est pas possible !! Mais alors,  j’ai quel âge, moi ?-
Et bien,  tu as l'âge de regarder autour de toi, les têtes blondes , les têtes brunes , tu as l'âge d'être  satisfaite, du chemin parcouru.




"""Je suis née avec des yeux d'ange
Et des fossettes au creux des joues
J'ai perdu mes joues et mes langes
Et j'ai cassé tous mes joujoux.
Je m'suis regardée dans une glace
Et j'ai vu que j'avais " changé"
Je m'suis dit : faudra bien quj'm'y fasse...
Tout finira par arriver...


***  
Et je m'en vais clopin-clopant
Dans le soleil et dans le vent,
De temps en temps le coeur chancelle...
Y a des souv'nirs qui s'amoncellent...
Et je m'en vais clopin-clopant
En promenant mon coeur d'enfant...
Comme s'envole une hirondelle...
La vie s'enfuit à tire-d'aile...


Paroles: Pierre Dudan. Musique: Bruno Coquatrix   1947 © 1947 - Warner Chappell autres interprètes: Jean Sablon, Henri Salvador, Lucien Jeunesse, Sacha Distel

Une vieille chanson que  ma mère chantait  .Elle avait une très belle voix . Voici donc des souvenirs que je vais partager demain autour d'une belle et bonne table, 
avec mes proches .



2 commentaires:

  1. Bon anniversaire! Emouvant, ton hommage à ta maman... Je ne manque jamais de la fêter lors de mon anniversaire, moi non plus.
    Amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gine..je crois que plus on avance plus le manque se fait sentir,plus les souvenirs s’accrochent....merci à toi.

      Supprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...