Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

vendredi 3 juin 2016

Au fond du puits ( 24 heures photo )





Pour moi, le moment fort de la longue visite.


Oh toi petit cheval de misère
que l'homme entraîna dans un puits
tu sais bien que là-haut tes frères
voient la lumière de la vie



Dans le noir de ton domaine
la crasse consolide ta peine
pourtant parfois dans ton sommeil
tes rêves parlent de soleil

Marie-José Neuville




Centre historique  minier de Lewarde

 Les souvenirs  et les chagrins familiaux  ( arrière grand-père, grand-père et oncle mineurs )restent prégnants.

Bonne semaine...au sec, je l'espère!

6 commentaires:

  1. j'y suis allée plusieurs fois, cela m'a émue

    RépondreSupprimer
  2. Dure vie des mineurs, et dure vie de leurs compagnons! Des photos émouvantes...

    RépondreSupprimer
  3. pauvre petit cheval
    un métier dur pour gagner peu
    quel tristesse
    je pense que sous une autre forme on y retourne à une vie de galère
    bisous

    RépondreSupprimer
  4. comme c'est triste, la vie devait être très dure pour les mineurs , c'est bien de leur rendre hommage
    bonne soirée
    danièle

    RépondreSupprimer
  5. comme c'est triste, la vie devait être très dure pour les mineurs , c'est bien de leur rendre hommage
    bonne soirée
    danièle

    RépondreSupprimer
  6. De l'émotion sur ce billet , triste et dur labeur pour ces hommes et leurs compagnons.
    Bonne soirée Iris !

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...