Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

dimanche 20 janvier 2013

Aquarius...

 Dimanche 20 janvier !
Les membres du club"Verseau" sont à la une, je peux déjà vous dire que  c'est un signe d'air ( surprenant, non?) mais qui ne boit pas que de l'eau, contrairement à ce que voudrait faire croire l'illustration. 
Une petite tendance à s'épancher , oui..pas étonnant, non plus.
Bien sûr, vous vous en doutez, tous les membres du club sont des gens bien :-), il ne saurait en être autrement.
 Leurs nombreuses qualités majeures dissimulent très bien  quelques petits défauts ..vraiment mineurs.:-)

Indépendants ( dans certaines circonstances c'est une qualité) ,originaux( oui, oui...bon, parfois trop au goût de certains, nul n'est vraiment parfait)  ils éprouvent quelques difficultés à  marcher au pas,( c'est pas pour rien qu'ils ont souvent mal aux jambes);   la fanfare peut bien marquer le rythme...ils ne suivent pas la mesure.
Sont-ils sourds? Que nenni, juste ...pas envie de suivre, plutôt envie d'être eux-mêmes.Ils sont nés anticonformistes, voilà!
Solidaires, oui, ils le sont. 
Au milieu du tapage, ils savent rester à l'écoute. Ils ne connaissent pas les boules-bouche oreilles ;-)
 Sensibles, parfois à l'extrême...du coeur ( amour, amitiés) et...des jambes ( c'est écrit sur le net, et je confirme malheureusement)
***
En résumé, les natifs du Verseau sont comme tous les humains aux prises avec la Vie et ils font de leur mieux pour garder le cap selon leur sensibilité.
***
Enfin, Verseau ou pas..passez donc un bon dimanche à l'écoute de ceux que vous aimez et pourquoi pas à l'écoute de vos petites et grandes envies à vous!





Ganymède, ce jeune berger était, comme Ovide le décrit dans Les Métamorphoses, tellement beau et attirant que Jupiter, déguisé en aigle a fondu sur lui pour le ravir et l'emmener dans l'olympe pour en faire son amant. Le texte d'Ovide ne cache pas les intentions érotiques homosexuelles du dieu.
De façon très osée et contre tradition littéraire et artistique, Rembrandt a fait du célèbre et beau garçon du récit mythique d'Ovide un gamin se débattant, un bébé pleurnichant, arraché à son berceau par un aigle, dont la statuaire majestueuse prend une place dramatique et dominante dans la composition, sur un fond de ciel crépusculaire nuageux strié par les éclairs indiquant qu'il s'agit bien du roi de l'Olympe.
Les effets de lumière théâtraux et les tourbillons de mouvements donnent un effet maximal à cet enlèvement violent, l'enfant en pleurs au visage renfrogné et criant de terreur, ne parvient pas à retenir son urine (allusion savante à la transformation ultérieure de Ganymède en Aquarius, figure céleste du verseau), rappelant un lapin capturé dans un pré plus que le jeune berger plein de grâce d'une pastorale mythique.
Rembrandt se concentre sur le paradoxe de Jupiter désirant un petit être incapable d'une autre émotion que la peur
Source : catalogue de l'exposition Rembrandt/Caravage

1 commentaire:

  1. Bonsoir Danielle, vous avez un blog très magnifique.
    J'ai, comme vous, j'aime vraiment les chats, venez me voir, je voudrais bien, de sorte que vous pouvez voir mes trésors ...
    Mon Blog: http://luncinettodicristina.blogspot.it/
    A bientôt, Cristina.

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...