Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

mardi 4 décembre 2012

Avis de tempête sur Cordouan.





  Avis de tempête sur Cordouan"

Au lendemain du décès de Georges Pompidou, la mort s'invite à Cordouan. Le fils d'un des gardiens du célèbre phare que Séraphin Cantarel est venu expertiser est découvert noyé au pied d'un carrelet. Sa fiancée, quant à elle, demeure introuvable. Tandis qu'en mer le ciel se fait de plus en plus incertain, sur la côte, une chose est sûre : la tempête qui se prépare ne laissera pas la Gironde indemne...""


L'intrigue  est , ici, bien légère( mais est-elle vraiment le sujet essentiel de l'histoire?non! )  qui  se  dissout, au fil des pages,  dans les  longues digressions que s'autorise ""l'auteur""- par le biais  d'un  Séraphin Cantarel-  en l'occurrence particulièrement bavard.
Ces longs développements  historiques  sont certes intéressants qui nous convient à  découvrir l'histoire du phare de Cordouan  aussi passionnante que celle de   l'Estuaire de la Gironde, magnifique et complexe espace s'il en est. 
On est presque dans la promotion touristique ce qui n'était pas vraiment le cas dans les deux autres livres.
Et le suspense n'est pas vraiment au rendez-vous.
Toutefois, la lecture reste agréable pour tout ce qu'elle nous livre de la vie des gardiens de la mer, des pêcheurs,des gens du cru..

Wikipedia
***
 Une nouvelle série après 
" Le sang de la vigne"



Et l'ange de Reims grimaça
Toulouse Lautrec en rit encore

***
Les nouveaux héros de  Jean-Pierre ALAUX

Séraphin Cantarel... dans son costume trois pièces est loin d'être aussi désincarné que son prénom pourrait nous le faire penser..:-)

Théodore Trélissac  le bien nommé est ,quant à lui, un très heureux "cadeau du Ciel".

Hélène Cantarel, l'épouse  archéologue  de l'ange conservateur est dynamique, cultivée et patiente comme il se doit !
Depuis son plus jeune âge, Séraphin Cantarel rêvait d’être diacre. Mais comment prétendre entrer dans les ordres quand, au lendemain de la seconde guerre mondiale, on est issu d’un père ouvertement communiste et d’une mère dont l’unique religion est la neurasthénie ? Inscrit en catimini à l’Institut des Arts de la ville rose, il aspire à décrocher une licence de Lettres Classiques, Grec et Latin, avant de convoiter la très prestigieuse École du Louvre. Lettré, humaniste, ce truculent conservateur en chef du musée des Monuments français se plaît à résoudre, avec une jubilation qui force l’admiration, les grandes énigmes de l’Histoire.  Il est accompagné de son jeune et fidèle assistant Théodore Trélissac, dit Théo. 
 ***
Ils aiment les bonnes tables, les produits régionaux et le bon vin...chacune de leurs  journées se termine  invariablement -ou presque-  par de savoureuses agapes que partagerait volontiers un lecteur mis bien ( trop) souvent en appétit


 L'auteur est parfaitement documenté, il excelle à nous replonger dans une époque révolue mais pas si lointaine après tout...quand les curés de village étaient ouvertement de bons vivants  , quand l'humain avait encore sa place dans le quotidien, quand on prenait encore le temps de vivre à son rythme.
Et c'est , à mon sens, une des qualités de cette nouvelle série.
Alors, oui, accompagnez donc  Séraphin Cantarel  dans ses aventures culturo-capiteuses

 PS. Tiens..je suis passée, pas plus tard qu'hier,  par Meschers :-))


  Petit retour en arrière pour illustrer "les anges de Reims"...comme si vous y étiez! ( clic..chez Danielle)

 Jean-Pierre ALAUX
"""Epicurien, raffiné, cultivé, à la fois courtois et chaleureux. Jean-Pierre Alaux ressemble à Benjamin Cooker, l'oenologue-détective qu'il a créé avec son ami Noël Balen pour la série  « Le Sang de la vigne», série policière à succès  dont Pierre Arditi est en quelque sorte la vedette Depuis qu'il s'est lancé dans le polar, tout sourit à l'ancien homme de radio et de lettres, aux goûts éclectiques.
Source (clic)

Et nous sommes le 4 décembre(clic)

6 commentaires:

  1. Voilà un moment que je me promets de le lire !! certes cela n'a pas l'air transcendantal, mais bon Cordouan, que je vois sous mes fenêtres (enfin les jours où le temps est assez clair tout de même !! car c'est à plusieurs kilomètres ...) je vais aimer la promotion touristique ... j'ai lu un des deux autres, je ne sais plus, Toulouse Lautrec je crois. C'est agréable comme lecture.

    RépondreSupprimer
  2. j'ai bien aimé les deux autres et plus encore celui dont l'intrigue se déroule à Reims..sans doute parce que je connais..mais de toute façon l'enquête était plus haletante.. l'"Avis de tempête sur Cordouan." m'a laissée sur ma faim..du moins en ce qui concerne l'enquête policière..pour le reste j'ai appris beaucoup de choses très intéressantes .Et je me prends à regretter ces années généreuses quand notre société avait encore des valeurs dont on est très loin aujourd'hui.
    Ta lecture sera agréable..

    RépondreSupprimer
  3. C'est un auteur que je n'ai jamais lu. Je ne le connais qu'à travers "le sang de la vigne" que je regarde avec plaisir.
    Je sens que cela va me plaire ce mélange polar/tourisme/histoire/épicurisme car en ce moment j'évite les lectures "prise de tête".
    Merci pour cette jolie idée. Et bonne Sainte Barbe.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  4. Nous regardons aussi" le sang de la vigne" et c'est ainsi que je me suis renseignée sur l'auteur et que j'ai découvert cette nouvelle série qui est bien agréable à lire. Comme tu dis, ça ne torture pas les méninges , ça fait même du bien...je ne suis plus très "prise de tête"..depuis toutes ces heures à passer en chaise longue.
    Bonne fête à toi!
    Ici, nous fêterons saint Nicolas mais dimanche....le cheminée a été ramonée, ça" tombe" bien!!
    BISES !

    RépondreSupprimer
  5. Ça fait un bout de temps que je n'ai pas eu de blogue alors je ne sais plus si c'est possible, mais ce serait bien si tu avais une fenêtre (une boîte déroulante) dans laquelle tu mettrais au fur et à mesure, les titres que tu nous recommandes. Je dis ça sans savoir si c'est possible informatiquement parlant et surtout, surtout si ça te dit de le faire. Mais ce serait commode pour tes lecteurs.

    Bonne journée.
    Linda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est possible, sous forme de diaporama...je vais essayer...je ne suis pas très calée en informatique...ce sera une bonne occupation pour les jours trop froids..

      Supprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...