Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

jeudi 5 juillet 2012

Et rose elle vécut...

L'hiver a été rude pour le rosier pleureur qui avait perdu de sa superbe tellement il était rôti par le gel.Je craignais le pire .Alors, grillé pour grillé, nous avons taillé, taillé, taillé et en croisant les doigts, nous avons attendu que revienne la belle saison.
Et le voilà, moins touffu mais couvert de boutons et de fleurs..




Les fleurs épanouies se nuancent ...
du blanc pur au jaune crémeux
 ***


3 commentaires:

  1. Vous êtes de bons jardiniers et vous avez su tailler comme il faut parce que le résultat est magnifique !

    Linda

    RépondreSupprimer
  2. Il ne faut jamais désespérer avec les roses ! La preuve, il est magnifique ton rosier !
    Bonne fin de semaine !

    RépondreSupprimer
  3. Les rosiers sont vraiment résistants, nous avions craint pour les nôtres, après l'hiver exceptionnellement rigoureux que nous avons eu ici, eh bien, ils ont tous magnifiquement fleuri !
    Très belle couleur que celle de ces roses !
    Bonne journée, Danielle !

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...