Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

samedi 4 février 2012

" Le vieil homme et la mer"...







"" Ernest HEMINGWAY reste mon écrivain préféré, celui que je connais le mieux.J'ai découvert certaines choses éclairant la courte vie du géant américain des lettres qui, dans les années 50-60 était l'écrivain le plus lu des Français.Ainsi, je n'avais jamais perçu que " Le vieil homme et la mer", longue nouvelle ou bref roman, était un récit à clé. Santiago, le vieil homme, c'est en fait Hemingway ulcéré à l'époque par les critiques qui avaient éreinté son roman " Par-delà la rivière et les arbres".

Le vieux pêcheur va plus loin dans l'océan que n'importe qui.Il pêche un gros poisson, l'espadon de sa vie, en fait l'oeuvre romanesque d'Ernest que les requins ( les critiques) mettent en pièce.Hemmingway était sous le choc de son accident d'avion au Congo et souffrait d'une fracture du crâne que l'on  n'avait pas détectée à l'hôpital de  Kinshasha. En traitement pour dépression et  alcoolisme aux USA, il subit des électrochocs qui achevèrent de le priver de sa mémoire( son vécu).

Il tenta une première tentative de suicide au fusil à Kitchum, Idaho.Le fermier voisin l'en empêcha de justesse.La seconde était la bonne.En plus de sa dégradation physique, Hemingway déprima à la mort , en 61, de Gary Cooper, son meilleur ami et du fait que les gardes de Castro avaient tué son chien à la Finca, à Cuba, qu'il quitta malgré lui sous la pression de l'ambassadeur des Etats-Unis à Cuba, craignant que, dans le contexte politique, Hemingway ne soit pris en otage (la crise de Cuba n'est pas loin).

Il écrivit heureusement avant sa mort" Le vieil homme et la mer", qui fut un succès mondial.""

 1958. Spencer Tracy

""Les thèmes d'Hemingway sont principalement la mort et son contraire, l'amour de la vie, la lâcheté et le courage ainsi qu 'une certaine dérision. Le meilleur de son oeuvre n'est peut être pas dans ses romans mais dans ses nouvelles."

L'heure triomphale de Francis Macomber" et" Les neiges du Kilimandjaro" sont inégalées, ainsi que ses récits de jeunesse aux bords du lac des Wallons où Nick Adams( le jeune Ernest) pêche et chasse avec son père, suicidé comme son grand-père et son frère Leicester. Il y a une malédiction des Hemingway comme des Kennedy.
Mais il reste un immense écrivain qui a révolutionné le dialogue et bouleversé les lettres américaines. Relisez-le!""

+René HENOUMONT
" Ses meilleures chroniques"

6 commentaires:

  1. On n'y manquera pas après une telle invitation. Dans d'autres cordes, j'attends Le gentleman florentin dont ma bibliothèque a accepté ma suggestion d'achat.

    Linda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hemingway, tu trouveras à la bibliothèque....je te souhaite bonne lecture...tu me donneras ton avis sur "le gentleman...."
      Bon dimanche!

      Supprimer
  2. Ce matin tu me donnes envie de relire Hemingway, l'homme et la mer, en particulier que j'ai lu trop jeune...
    Et tous les livres que tu présentes sur Venise m'attirent !
    Bon dimanche Danielle

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que relire Hemingway sera intéressant.Pour ma part, j'ai commencé, il y a quelques années" Par- delà la rivière et les arbres..".Et j'ai abandonné...mais je vais reprendre "Le vieil homme et la mer"..
    Bon dimanche!

    RépondreSupprimer
  4. Ah oui tiens...Hemingmay...il faudrait aussi que je pense à le redécouvrir.
    Bonne soirée Danielle et reste bien au chaud !!!!!

    RépondreSupprimer
  5. je n'aime pas cet auteur il ne me correspond pas

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...