Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

mardi 26 avril 2011

La vie reprend son cours


 Les échos des Pâques carillonnées s'estompent doucement. Hier, c'est déjà du passé.La vie reprend son cours. Le muguet  épanoui trop tôt , sera fané demain . Le 1er mai , c'est dans une semaine!Le deuxième dimanche de mai fêtera les mamans..suivront quelques journées amicales, et une parenthèse " sanitaire" avant que n'arrive juin jalonné par de tardives  fêtes calendaires.Et qui sera déjà là tambourinant à la porte : juillet !
Lorsque les filles étaient petites, il me semblait que l'organisation des excursions, la préparation des pique-nique ou des valises en cas de voyage, accéléraient le cours des vacances.  A présent qu'il n'est plus question  ,pour nous personnellement, de vacances scolaires ou d'examens à repasser,  et bien qu'une certaine monotonie se soit installée, j'ai quand même l'impression de me trouver à bord d'un véhicule emballé dont les freins ne répondent plus. 

Tout va d'autant plus vite que les concurrences commerciales nous font vivre la rentrée début août et Noël dès novembre.Oui, bien sûr, il nous appartient de réguler, d'équilibrer, de prendre le temps...de prendre le temps ! En fait, c'est tout simple, il faudrait juste remplacer les freins.:-)!!Reste à trouver le bon garagiste spécialiste de la vie qui fout l' camp!

Coup de blues? Pas vraiment .Je dirais plutôt réalisme teinté d'un peu de tout ce qui fait le regret des bonnes choses et l'attente ...de celles qui viendront  trop vite  à mon goût !A l'aube de la septantaine, je me dis que tous les rendez-vous ne seront pas souriants.Raison de plus pour profiter au maximum de chaque instant volé à la fuite du temps!




2 commentaires:

  1. Oh ma Danielle, tu as un petit coup de blues, mais je te rejoins tout va trop vite effectivement !
    Entre deux tu as changé ta bannière, celle-ci est splendide et quant à glycine, j'en suis mauve de jalousie...Ici, les tons mauves et roses ont laissé la place aux fleurs d'acacias qui embaument l'atmosphère.
    Bon arrête de parler des jours qui viennent et carpe diem aujourd'hui !!!
    Comme Lili est drôle sur la petite photo où elle tire la langue et j'adore toujours autant Toulouse.
    bisous
    Daniellle

    RépondreSupprimer
  2. Fugit irreparablle tempus ! Alors, ma devise : pas de regrets de ce qui n'a pas été, heureuse de ce qui est et curieuse de ce qui sera ! Bon, je fanfaronne, mais le coup de blues du temps qui passe trop vite, surtout quand on avance en âge, je ne connais que trop bien depuis quelque temps, même si j'ai une grande dizaine de moins que toi, mais tant de retard sur mes projets, dont, raisonnablement, et arithmétiquement surtout, certains ont dû être abandonnés... Ah, comme ton jardin est beau, j'espère que tout n'est pas défleuri dans le mien, d'ici que je trouve le temps d'y aller, avec la Chipie qui s'impatiente de retrouver ses champs...

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...