Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

lundi 14 février 2011

En attendant l'acier du bûcheron..


Illustration originale de Michel MERCIE


Un arbre m'a prise par le coeur et nous vivons ensemble, heureux comme on peut l'être quand les jours de la semaine mûrissent chacun à leur tour, fruits d'amour, entre les dimanches.

Un arbre m'a prise par le corps.Ses branches sont comme des épaules contre lesquelles je m'appuie quand  une peine m'envahit,quand l'angoisse me démange , quand j'ai mal, quand je pleure, quand mon âme n'en peut plus.

C'est un arbre comme un homme et il me tient tout contre lui.Ses feuilles sont comme des mains qui me tutoient doucement.Lui, il me raconte volontiers des histoires, des histoires belles à croire d'envol d'abeilles, de pigeons amoureux, de frissons de tourterelle.

C'est un arbre qui m'a prise comme la femme que je suis.Sa sève court dans mes veines et mon sang nourrit son aubier.Nos coeurs, eux, comptent les mêmes heures.

Et  nous sommes  deux, deux  nourris de courage et assez forts pour tenir tête au temps quand lui viendra l'envie  de s'en prendre à nos racines.

Interprétation littérale d'un texte original écrit en ouest-wallon .
extrait de" Ene mîye di mi" ( Un peu de moi) 

 Le bouquet du jour.


Je vous souhaite de vivre des moments exceptionnels
en compagnie de votre amour.

3 commentaires:

  1. Merci, Danielle, ces phrases sont très belles !
    Bonne Saint Valentin, bises.
    Norma

    RépondreSupprimer
  2. Bonne Saint Valentin a toi et à ton amour de toujour! paola et giovanni

    RépondreSupprimer
  3. Bonne saint Valentin !
    Très joli texte, j'aime beaucoup !

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...