Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

vendredi 25 février 2011

Du côté de chez moi...


Une commune de 10.000 habitants sertie entre deux rubans d’eau :la Sambre qui porte les péniches et les bateaux de plaisance et l’Eau d’Heure qui se contente des kayaks et des coquilles de noix. Des confins boisés, des quartiers résidentiels , un hôpital universitaire avec de nombreuses dépendances, un centre culturel, des restaurants, des commerces, une proche grande ville au glorieux ( et douloureux) passé industriel  et minier et un « centre «  que nous continuons d’appeler « le village » qui a su garder son caractère rustique et bon enfant.. C’est là que je vis, entre la maison à prières et le cimetière, entre le curé( voisin de droite) et le fossoyeur ( voisin de gauche)….service après vie garanti !


4 commentaires:

  1. Sympathique et à échelle humaine. Les espaces verts ne manquent pas non plus.

    Bonne fin de journée.

    Linda

    RépondreSupprimer
  2. Avec un peu de retard je découvre ton petit coin de paradis très verdoyant, melle Lili apprecie beaucoup ce havre de paix ! comme je la comprends !
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. chère Melle LILI vous vivez dans un
    petit coin de paradis . Tout près d'
    une petite ville, de la verdure, pas
    très loin ( sans oublier le jardin),
    et une belle maison " à l'ancienne"
    très confortable. Des écoles, une
    église... un très joli coin. Bises à
    vous et à toi Danielle. ELSA

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...