Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

jeudi 27 janvier 2011

Notre Musée de la Photographie



Puisque c'est  dans la cuisine d'une maison de cette commune là que je suis venue au monde,il y a..........années ,c'est logique que je choisisse le jour d'aujourd' hui pour vous parler de ce joyau qu'est "notre"
Musée de la Photographie 

Installé, à Mont-sur-Marchienne,  dans les locaux de l'ancien Carmel , il fut inauguré en 1987 et depuis il n'a cessé de prendre de l'envergure et de remporter des prix prestigieux. 



Bien sûr le cadre néo-gothique est de toute beauté.En parcourant les diverses expositions on découvre aussi la manière de vivre de celles qui occupèrent  si discrètement le bâtiment . J'aimais bien m'aventurer dans la chapelle, la grille me tracassait beaucoup car bien sûr  ma grand-mère avait l'art de me raconter des histoires qui s'inscrivaient dans ma mémoire et que j'aurais bien aimé vérifier. La chapelle sert à présent de salle d 'exposition, le cloître est magnifique et si vous aimez la photo, et si d'aventure vous avez envie de monter jusque chez nous, vous ne serez pas déçus.

Deux anciennes et vastes chapelles permettent de présenter des expositions thématiques de grande envergure, de caractère historique, monographique ou thématique, souvent dédiées à la création contemporaine. Elles revêtent toujours un caractère international de même que les expositions permanentes. Deux autres salles proposent d'autres expositions temporaires. Chaque année le musée présente ainsi neuf expositions temporaires (trois expositions simultanées renouvelées tous les quatre mois).
Les expositions permanentes quant à elles ont comme finalité de donner au visiteur une idée de l'histoire de la photographie depuis les daguerréotypes et les premières photos de voyage jusqu'aux démarches artistiques les plus récentes.
Un enchainement de salles jouxtant le cloitre de l'ancien carmel et se prolongeant dans la nouvelle aile abrite plusieurs centaines de photographies originales qui sont remplacées régulièrement. La collection complète compte plus de 80 000 photos, dont plus de 800 exposées en permanence, et 2 millions de négatifs1. Les documents non exposés sont conservés dans la salle d'archivage où la stabilité de la température (17 °C) et de l'hygrométrie (42 % HR) garantit la meilleure conservation possible. Le musée abrite les collections de photographie de toute la Communauté française de Belgique et possède en dépôt les enquêtes photographiques des archives de Wallonie.
Dans le souci de raconter l'histoire, le musée possède aussi plusieurs milliers d'appareils photographiques appartenant à des époques différentes.
Le Parcours de Découverte et ses deux ateliers, argentique et numérique, sont quant à eux de précieux outils du service éducatif pour accueillir tous types de publics.
Le musée recueille des donations de photographies (négatifs ou tirages) ainsi que de livres sur la photographie issues de différents horizons, y compris de donateurs étrangers.
Le 1er juin 2008 fut inaugurée une nouvelle aile, œuvre de l'architecte Olivier Bastin. Cet agrandissement fait du musée de Mont-sur-Marchienne (Charleroi) le plus grand musée de la photographie en Europe2.
Dans la nouvelle aile se trouve une cafétéria qui donne sur le parc. Ce parc est librement accessible aux visiteurs du musée comme au public qui peut y accéder par une voie latérale sans passer par le musée. La cafétéria est accessible depuis le parc, mais il faut un ticket d'entrée pour aller dans le musée en la quittant.
Enfin, une bibliothèque riche de 13 000 titres plus 4 000 dossiers consacrés aux photographes est gratuitement accessible aux chercheurs pour des consultations sur place.

Source WIKIPEDIA


Le Fonds Mercator publie le “catalogue” du musée de la photo. Un choix commenté par Xavier Canonne.
C’est un moment important dans la riche histoire du musée de la photographie de Charleroi. Le Fonds Mercator publie un "catalogue" de ses collections, un beau livre de 320 pages et 300 photographies, intitulé "Image(s) d’une collection". Un terme plus exact sans doute que "catalogue", car un livre ne peut donner qu’un aperçu de très larges collections de cette institution.
Xavier Canonne, le directeur du musée, Marc Vausort, conservateur au musée, et Georges Vercheval, le fondateur du musée et toujours directeur honoraire, signent la sélection des photographies et les textes d’accompagnement.
Ils ont dû faire un choix difficile parmi les 80000 tirages et les 3 millions de négatifs formant les collections. Ils ont dû aussi tenir compte du problème délicat des droits d’auteur. Les photos choisies couvrent toute l’histoire de la photographie, depuis 1840 jusqu’à aujourd’hui. De tous les genres : paysages, portraits, photos artistiques, ou documentaires, et même photos anonymes. Un catalogue qui est davantage un "guide" dans l’histoire de la photographie. 
"Image(s) d’une collection, musée de la photographie, Charleroi", par Xavier Canonne, Marc Vausort et Georges Vercheval. Fonds Mercator. 39,95 euros.
George SAND par NADAR



3 commentaires:

  1. merci Paola, j'aime bien quand les chats me font des câlins...:-)

    RépondreSupprimer
  2. Sans doute une belle visite à faire, moi qui aime la photographie, et cerise sur le gâteau les photos de Nadar avec le portrait de George Sand dont je suis fan !!!! Je note...

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...