Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

dimanche 2 janvier 2011

Dji vos souwéte..


Dji vos souwéte…


Dji vos souwéte du bon vint,
In-ôji tch’mwin , dès lôdjès  voyes,
An tout suchant fôrt bin què vos n’ boudj’rèz nin :
Vos n’ d’avèz nin l’invîye !

Dji vos souwéte dès bias lîves
plins d’ istwêres di féyes èyèt d’ bèlès-imâdjes
An tout suchant fôrt bin què vos n’ lès lîrèz nin :
Vos n’avèz nin l’ timps !

 

Dji vos souwéte di rîre 

an vos souv’nant d’ mi

An tout suchant fort bin

què vos m’ôrèz râde roublîyi,

C’èst vo drwèt !


Dji vos souwéte dès pârtâdjes,
Dès pârtâdjes di pléjis,
Dès pârtâdjes d’ amitiès
An tout suchant fôrt bin
Què tout çoula ç’ n’èst nin ôji !

Èyèt sûrtout… surtout,
Dji m’ souwéte , a mi, ène noûve vikérîye,
Boune come du blanc pwin,
Eûreûse come èn’ èspite dins in vêre di vin,
Longue, longue
èyèt fèle come  in rève qu’on fét
quand on-a vint ans !



 Pour commencer l'année, un petit hommage à ma langue maternelle, celle dans laquelle j'ai choisi d 'écrire , il y a de ça plus d'un quart de siècle. 
Langue maternelle, langue d 'Oil  pour moi, et si chère à nos anciens.
Ma grand-mère m'a élevée dans cette langue là, le français était pour elle, comme pour tous ceux de son époque, la langue des papiers officiels ainsi que  l'avait  voulu François Ier à Villers-Cotterêts.
Langues d'Oil, langues d'Oc... même combat pour la survivance..
  
Allez ce n'est guère difficile !

A demain pour...le texte en français ?

4 commentaires:

  1. Une langue c'est l'expression d'un peuple, c'est pas rien.
    Dans l'en-tête, merci pour les vœux et on doit le dire : Quelle belle calligraphie, Danielle ! Je crois que la graphologie révèle beaucoup sur les gens et bien la tienne, est magnifique.

    Linda

    RépondreSupprimer
  2. Merci, Linda..vois-tu j'ai fait de la calligraphie durant toute ma vie...ou presque puisque j'avais remisé mes outils .Cette année, et je ne crains pas de le dire, grâce à ce blog, j'ai eu envie de les retrouver.Les doigts sont un peu raides mais le plaisir est toujours là.
    Et je dis" Merci , Papa" qui était rapide à la punition et qui me faisait faire des lignes de a, de b, de c... j'adorais ça mais je ne le lui ai jamais dit ;-)

    RépondreSupprimer
  3. A demain pour la traduction et... j'adore les petits coeurs en pluie !

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas tout compris mais je crois que cela me plaît déjà !!!
    Ta bannière est belle, mais je crois que je te l'ai déjà écrit !
    Je me suis aussi exercée à la calligraphie car petite j'adorais les pleins et les déliés à la plume sergent major. chez nous c'était le grand père qui écrivait à l'encre violette tous les actes officiels, à la mairie...
    Bon, à demain !

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...