Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

jeudi 30 septembre 2010

Fais du feu...dans la cheminée

Que la pluie à déluge au long des toits ruisselle ! Que l’orme du chemin penche, craque et chancelle Au gré du tourbillon dont il reçoit le choc ! Que du haut des glaciers l’avalanche s’écroule ! Que le torrent aboie au fond du gouffre, et roule Avec ses flots fangeux de lourds quartiers de roc ! Qu’il gèle et qu’à grand bruit, sans relâche, la grêle De grains rebondissants fouette la vitre frêle , Que la bise d’hiver se fatigue à gémir , Qu’importe ? n’ai-je pas un feu clair dans mon âtre, Sur mes genoux un chat qui se joue et folâtre, Un livre pour veiller, un fauteuil pour dormir ?

Théophile GAUTHIER

Fais du feu dans la cheminée, je reviens chez nous..

1 commentaire:

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...