Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

jeudi 9 septembre 2010

Dans un jardin vénitien...

Pas beaucoup d'espace, alors tout fait office de jardin même les toits..
La récolte est en bonne voie..le jardinier sera content..avis aux gourmands..

1 commentaire:

  1. La vie se faufile et s'accroche partout, sans nous demander l'autorisation et les moindre signes deviennent des codes naturels qui nous renvoient à notre propre existence. Dans l'exiguïté et la complexité de nos sentiments, se développent amour, amitié comme plantes sur un balcon. A nous de les faire prospérer, et de savoir les remarquer dans le tourbillon de la vie.

    Belle soirée à toi,

    Roger

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...