Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

samedi 14 février 2015

Le Bonheur est au bout du chemin.( samedi 14 février 2014)




Un jour, l'esprit las, je suis partie à la recherche des choses et du bonheur qu'elles ne renferment pas.

Les mains tendues devant moi, 
j'ai marché bien longtemps au hasard des chemins.

Cent fois, j'ai cru trouver réponse à mon attente .

Cent fois, j'ai vu croître mon erreur
 et s 'éclater mes rêves aux piquants de l'ivraie.

Les yeux aveuglés par les larmes,  j'ai pris ,à mon insu, 
une voie d 'infortune
 et je me suis perdue 
aux inépuisables détours du labyrinthe des jours.





Dès lors, j'ai vécu solitaire sans espoir et sans joie.J'ai maudit mes matins, toutes mes nuits de veille.

Misérable jusqu'en mon âme, j'ai langui, desséchée, avec tous mes désirs, avec mes seuls regrets pour sombre compagnie.

Exaspérés de contrainte je les ai vus s 'écraser contre les murs inexorables de cet univers clos où je déambulais sans but.

Ô  vaines recherches, ô rêves avortés, tous mes cris poussés pour n'être entendus de personne et mon âme écorchée aux barbelés de la défaite.

Mon dos peu à peu s 'est courbé sous le faix,

J'ai voulu échapper au carcan du chagrin, m'évader, franchir d'un bond les murs de cette prison 
dont j'étais l 'unique maçon.

Mais où trouver  la force de briser mes entraves 
et vers quel horizon diriger mes regards ?

Le coeur empreint de désespoir, j'ai renoncé à la lumière.

J'ai fait mon lit dans une ornière.




Qui donc veillait que je ne savais pas ?

Le nez dans la poussière,
 j'ai senti tressaillir la terre sous un pas
 et pressenti qu'une ombre se penchait sur moi.

Quel nom donner à ce mystère 
qui mit au creux de mes mains pâles 
avec sa main un renouveau d 'espoir ?

Le coeur allégé de ses doutes, j'ai posé là mon amertume, 
mes désirs morts, mes vains regrets.

Les bras ballants et les pieds nus,
 j'ai repris mon chemin de conquête.

Un jour, j'ai rencontré  l'amour que je n'attendais pas et  trouvé un bonheur que je n'espérais plus !



Extrait de "Féminitude"1977
texte protégé


Samedi 14 février 2015

N'oubliez pas AMARTIA 
et les participantes à la ronde du samedi.

10 commentaires:

  1. Un beau message de réalisme et d'amour en cette Saint Valentin que je te souhaite la plus heureuse possible, Danielle.
    Je t'embrasse bien fort, à très bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse fête pour vous deux.Je t'embrasse, à bientôt oui....

      Supprimer
  2. Des fleurs et des mots - tout en beauté! Bonne fête!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne fête à toi aussi, Gine passe une belle semaine en ton beau domaine!

      Supprimer
  3. Comme quoi il ne faut jamais désespérer!
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, Damienne, il faut tenir bon, tout finit par arriver.Bonne semaine

      Supprimer
  4. Un texte fort et bouleversant. Ecrit par quelqu'un de bien jeune pourtant!
    Bonne Saint-Valentin Danielle et profite de ce week-end avec les tiens.
    Je t'embrasse et te souhaite une douce soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec un jour de retard, bonne fête à toi et à ton amoureux.Hier mon neveu est venu , bien gentiment, faire une réparation chez moi et comme je lui demandais s'il allait fêter St Valentin avec " sa reine"( elle s 'appelle Stéphanie ;-) , il m'a répondu que c'était tous les jours St Valentin pour ceux qui s'aiment.Et il avait bien raison!
      Je t'embrasse et te souhaite un beau dimanche.Ici,c 'est le printemps!

      Supprimer
  5. Et voilà comment se retrouver couverte de fleurs. Permets-moi d'en rajouter une.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, François. Cette fleur ajoutée fait toute la différence.

      Supprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...