Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

dimanche 16 novembre 2014

Que faire ...quand...

 Oui, que faire quand des vandales ( des bandits) s'introduisent dans une centrale téléphonique et sectionnent tous les cables ainsi que des fibres optiques privant  des milliers d'utilisateurs ( toute une agglomération et même le champ d 'aviation) de connexion.
Plus d'alarmes( trois banques aux alentours mais c'est celle des quartiers hauts qui a été visitée) , plus de paiements électroniques 
 un samedi soir à l'heure où les gens quittent les restos .
Et durant cette longue semaine, que des pertes pour les commerçants .
Chez nous, plus de téléphone, plus de connexion internet !
Une semaine loin de l'animation des blogs :-(

Cela devenait bien long, 
alors que nous habitons à 50 mètres de cette centrale.

Nous avons pris notre "mal " en patience  et moi j'ai retrouvé quelques bonnes habitudes.
Voici la première, un pain maison au lait 
et qui fond dans la bouche.
Trop bon, dixit le chéri.C'est pas du pain, c'est du gâteau!



Bon appétit.

PS.je suis parvenue à "brûler" le plan de travail, honte sur moi.

.

6 commentaires:

  1. Oui ça a vraiment mis une belle panique ! Nous sommes vraiment maintenant à la merci de ces vandales car tout passe par ces câbles
    Cette histoire aura tout de même fait un heureux : le chéri qui s'est régalé !
    Quant au plan de travail, c'est le résultat de la vraie cuisine et d'une intense activité.
    Un plan de travail qui ne souffre n'est pas un plan de travail de vrai cuisinier !-o)
    Alors pas de honte à avoir, je dis même "au contraire" !
    Gros bisous Danielle.
    Belle soirée à vous deux

    RépondreSupprimer
  2. J'en aurais bien pris une tranche à mon petit déjeuner !
    Bisous, Danielle, très bonne journée, connectée je l'espère...

    RépondreSupprimer
  3. Il faut positiver... et ce pain en est la preuve !
    Mais il n’empêche que notre société à des talons d'Achille : la destruction des centraux téléphoniques et des transformateurs électrique...il est si facile de mettre un pays à genoux !
    je reprends une tranchinette de ton pain au lait pour me remonter le moral Danielle
    bisous

    RépondreSupprimer
  4. Quand j'ai envie de cauchemarder un peu, j'imagine que nous n'ayons plus un jour la possibilité d'avoir de l'électricité! Absolument tout s'arrêterait! Nous sommes des colosses aux pieds d'argile!
    Pour l'instant cela fonctionne encore et je vais aller ...passer l'aspirateur!
    Je t'embrasse Danielle. Bonne semaine!

    RépondreSupprimer
  5. ici dans les années passées pas de bandits:il suffisait la pluie et adieu connexion et théléphone enfin , après beaucoup de réclap matin il semble resolu...pourvu que ça dure!

    RépondreSupprimer
  6. J'en ai l'eau à la bouche, dommage que tu habites si loin, je serais passée pour mon petit goûter !
    Je t'embrasse
    Danielle

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...