Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

lundi 7 octobre 2013

Un royaume pacifique..



Au premier coup d'oeil en passant sur le net, je me suis dit" le 
Douanier" et bien non,  j'avais tout faux!
Alors, bien sûr, comme j'ai toujours du temps devant moi lorsqu'il
s 'agit de partir à la découverte...j'ai cliqué, cliqué, cliqué...:-)

Edward HICKS.

peintre américain, né le 4 avril 1780 à Attleborough ( Pensylvanie), 

mort le 23 août 1849, à Newton près de Philadelphie

Vous le connaissiez? 

Moi pas du tout et je n'ai eu de cesse de me lancer  sur ses traces.

Ses tableaux, sous leur apparence naïve abordent des sujets sérieux.
Ils nous parlent d'humanité, de partage,de compréhension, de tolérance.

De quoi nous amener à  réfléchir , une fois de plus , 
aux  dérives de notre société moderne


Ses toiles les plus connues sont sans doute les diverses versions de Peaceable Kingdom (Royaume pacifique). ( une centaine au moins)

Ces dernières dépeignent les vers du livre d'Isaïe  au chapitre 11 :

« le loup habitera avec l'agneau, et le léopard s'allongera avec l'enfant, le veau et le jeune lion (...) et un petit enfant les mènera ». 



Nombreuses sont les peintures de Hicks qui dépeignent également, en arrière-plan, le célèbre traité conclu par William Penn en vue de fonder l'État de Pennsylvanie.


La mère de Hicks mourut lorsqu'il était encore un nourrisson, et la famille qui l'éleva était de tradition quaker. 
Hicks adopta lui aussi cette religion et devint un ministre itinérant. Hicks débuta sa carrière en tant qu'apprenti auprès d'un constructeur de fiacre.

Il y apprit à peindre des décorations sur les véhicules. Plus tard, il lança sa propre affaire, dédiée à la décoration de meubles et de divers objets.


La foi de Hicks entra parfois en contradiction avec sa carrière artistique. 
En fait, il fut beaucoup critiqué par ses coreligionnaires pour s'être investi dans une « activité temporelle ».

Pendant un moment, il renonça à la peinture, avant de trouver le moyen de concilier sa foi et son travail en réalisant des peintures dédiées à divers aspects de la religion quaker.

 Ces tableaux se ressemblent et pourtant...





 ils sont tous différents !







Hicks fait partie des « primitifs » américains. Ses tableaux naïfs représentent les fermes et les paysages des États de Pennsylvanie et de New York. Mais il est surtout connu pour ses nombreuses peintures du Royaume de la Paix. Il en a peint probablement plus d'une centaine de versions, dont environ 25 nous sont parvenues. Ce thème illustre la croyance de Hicks dans une Pennsylvanie, l'État des quakers, destinée à l'accomplissement de la prophétie d'Isaïe (XI, 6-9) qui annonçait le règne de la justice et la paix parmi les hommes et les animaux. William Penn et d'autres quakers sont représentés sur la gauche du tableau, concluant le traité avec les Amérindiens, tandis que les bêtes décrites par Isaïe, parmi lesquelles jouent des enfants, sont rassemblées sur la droite. Le paysage, les personnages et les animaux composent une vision charmante et étrange des idées des quakers.
(Encyclopédie Universalis)


5 commentaires:

  1. Il pleut des cordes juste à l'instant ici, on aurait bien besoin de l'arche de Noé !
    C'est un monde rêvé et la prophétie d'Isaïe est hélas bien loin de se réaliser !
    La symbolique est très forte, le dessin très "réaliste".
    J'aime bien ce style que je connais mal.
    Gros bisous et surtout belle soirée.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien aimé le style naïf....la chaleur des couleurs...et toutes ces idées....cachées....très symbolique en effet...un monde utopique, hélas....pas de chance pour la pluie...chez nous en Belgique..il fait sec mais c'est l'automne....quand même.....y à pas un gros bateau dans ta rade..qui pourrait servir d'arche de Noé????? Bises et à cette heure bonne nuit....demain sera un autre jour

    RépondreSupprimer
  3. Découverte totale pour moi ! Je n'aime pas trop la représentation des personnages mais les animaux sont d'un réalisme certain !
    Et bourrés de symboles ces tableaux !!!
    Belle journée à toi !

    RépondreSupprimer
  4. une belle découverte entre Douanier Rousseau et Botéro... merci pour ce partage
    bisous

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...