Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

mercredi 14 août 2013

Interdit aux culino-puristes ;-)

  
Mayonnaise maison :-))

A la demande expresse de Mireille , 
je me lance dans l'arène. ( ou presque :-)))..
COLIBRI, gentil Colibri si tu passes par ici..
de grâce ne lis pas ce qui suit, tu ne t'en remettras pas
 et je serai au désespoir  :-)

Bon, j'y vais...
 J'ai des souvenirs très précis de ma grand-mère se lançant dans la préparation de sa mayonnaise:
une assiette profonde, un jaune d'oeuf  y déposé doucement, une cuillerée de moutarde, un jet de vinaigre ,de l'huile...de la patience et un bon tour de fourchette!
Des fois, ma mère était interdite d'approche...: Non, Gaby, èn' vènèz nin l'fé toûrnér!!!( Non, Gaby, ne venez pas la faire tourner!!)
Je n'étais pas encore dans le secret des lunaisons maléfiques et je  demandais pourquoi  ma mère devait  s'éloigner.
Plus tard...oui, c'est ça plus tard, je comprendrais,me disait-on avec tout le fatalisme dont les femmes sont capables en certaines circonstances :-)


C'est aussi à cause de ces lunaisons que ,dans ma belle famille, c'était beau-papa qui se lançait dans l'opération..un mouchoir autour du front tant il suait de grosses gouttes,( la mayo, c'est pour l'été!!)  m' a raconté mon mari qui a gardé ce souvenir, bien précis, lui aussi.

Moi, j'ai vite compris que les lunaisons n'avaient rien à voir avec le fait que c'était beau-papa qui "montait" la mayonnaise...:-)) et je n'en dirai pas davantage ,vous êtes assez fines pour avoir compris tout ce qui se cache sous mon silence en la matière.



Moi,  ces fâcheuses interactions "lunairo--mayonaises ",je ne les ai jamais connues et pour cause, moi, la mayo, je ne la monte pas à la fourchette, je fais comme m'a maman m'a appris..enfin, plutôt comme je l'ai vue la préparer cette mayonnaise qui était de tous les pique-nique africains.
C'est vrai que , honnêtement ma mère a dû la préparer" manibus tournibus" avant de pouvoir s'offrir son premier "mixsoup"mais comme je ne vivais avec ma famille que deux mois par an beaucoup de choses ont échappé à mon attention.
Moi, 
Je suis donc passée directement à ceci :






un récipient "en hauteur"...dans lequel je laisse choir un oeuf entier, j'y ajoute une bonne cuillerée de moutarde ( parfumée diversement selon mes envies), un filet de jus de citron ( ou de vinaigre) un peu d'huile de maïs pour moi....un coup de mixer pour mélanger le tout et ensuite l'huile en filet tandis que tourne l'hélice...ne pas noyer la préparation, bien sûr..
Je ne vais pas prétendre qu'il n'y a jamais de ratage...mais ils sont rares.La mayonnaise est ferme , il suffit d'un petit tour de fourchette pour l'aérer.
A noter , mais c'est valable pour chaque façon de procéder tous les ingrédients à température ambiante.

 Pas de malaise devant vos écrans?
 J'en suis fort aise :-)))
LOL!
PS.cette mayonnaise "tournée"  facilement et en abondance participait à la préparation de la "potopote"..c'est-à-dire des oeufs durs coupés en morceaux, mélangés à des oignons ( quantité à définir selon les goûts) , sel, poivre et mayo...
On en garnissait   les sandwiches que l'on engloutissait allègrement avec du" Fresco" pour les enfants et une bonne Simba bien fraîche pour les grands!
J'en prépare régulièrement pour la famille...

5 commentaires:

  1. Damned ! Oeufs durs ET mayo !!! on croit rêver ! remarque maman faisait ce qu'elle appelait des oeufs aux anchois, oeufs durs dont on malaxait le jaune avec du ... beurre et des anchois, le tout nappé d'une abondante mayonnaise, oups, comment faisait-on pour ingurgiter tout cela !
    Quant au purisme, il ne me semble pas de mise, quel souci à tourner sa mayo avec un mixer ?? ça altère le goût ?? Voyons, faut dire que je ne suis pas une puriste alors je ne sais pas, j'ai toujours mangé de la mayonnaise mixer, sauf sans doute celle de l’aïoli tournée au pilon par une grand mère marseillaise ET poissonnière !!
    Pour finir, je ne mets que le jaune dans la mayo, c'est grave docteur ??

    RépondreSupprimer
  2. Bon voilà, voilà. Je l'ai cherché et vlan j'y ai droit.
    Les problèmes de lunaisons ne m'ont jamais empêché de faire de la mayonnaise ou de l'aïoli à la main et au pilon en marbre. Il faut 10 mm, pas + .
    Au mixer je la rate, c'est-y bête non ?
    Mais il va falloir que je m'y mette car l'arthrose qui envahi mon poignet fait de chaque mayonnaise un supplice.
    Ici c'est à l'huile d'olive, c'est amer je sais mais c'est comme ça que nous l'aimons.
    On voit bien que Michelaise habite près de la Charente car elle met du beurre dans les œufs durs aux anchois et pourquoi pas après tout hein ?
    A la place du beurre on peut comme on le fait ici ou en Ligurie mettre de la mayonnaise bien ferme, et le tour est joué.
    Accompagné de belles tomates bien mûres en tranches et tout passe.
    Quand au blanc de l'œuf il apporte de la légèreté. Mais je ne mets aussi que le jaune et ni citron, ni vinaigre et pour l'aïoli pas de moutarde, la pommade d'ail suffi.
    Mais au final j'avais raison Danielle ta mayo était faite maison.
    Qu'importe si c'est le poignet ou l'appareil tenu par le poignet qui la confectionne, l'essentiel c'est que ce ne soit pas de la "poudre magique".
    Gros bisous Danielle. Belle journée

    RépondreSupprimer
  3. Comme tu dis, Michelaise..rien que d'y penser cela affole ma vésicule que j'ai sensible, je l'avoue..et je constate que finalement la mayo-mixer est entrée dans la tradition :-)où étais-je donc toutes ces années passées.:-)
    Nous ne sommes plus que deux et seul mon mari en est vraiment friand d par contre les enfants m'en réclament surtout à Pâques...avec les oeufs, par goût et je le sais même s'ils ne le disent pas , en souvenir de leur grand-mère.
    Jaune seul? je n'ai pas de diagnostic..l'essentiel étant la réussite non?
    Un seul aïoli dans ma vie,à Manosque...mauvais souvenir..intérieur ;-))

    RépondreSupprimer
  4. Comment ça, il ne faut pas que je lise ???!!! Mais tu sais bien, Danielle, que j'adore "manger" chez les autres, c'est toujours meilleur quand je n'ai pas passé mon temps derrière les fourneaux et, surtout, quand je n'ai pas cassé mon poignet à fouetter la mayonnaise pour la voir engloutie en trois cuillerées par mon grand blond à qui rien ne fait peur !!! Je vais l'envoyer chez Mireille, qui la fait à l'huile d'olive, il m'en réclame tout le temps "comme ça", un souvenir de ses quelques petites années passées à Marseille, mais moi, j'ai un peu de mal avec cette huile pour la mayo... Sinon, moi non plus je n'y mets que les jaunes d'œuf, et j'en tartinerais partout, même sur une simple tranche de concombre, au grand désespoir de mes intestins ! Bon, le mixer, je vais m'y mettre, sûr, vu que je viens d'apprendre par un radio pour un bobo anodin, que je suis atteinte d'une "ostéophytose" (vite, vite, Google, c'est grave ?) débutante ! Ouf, c'est pas grave, j'aurai juste un peu de mal à fouetter la mayonnaise désormais, avec ou sans problème de lunaison ;))). Belle fin d'après-midi à toi, et merci pour la mayo faite maison, je vais envoyer mon grand blond chez toi aussi, parce que l'œuf dur mayo, c'est ce qu'il commande sur le pouce au bistro du coin quand il est tout seul !!!
    PS : faut que j'aille voir chez Mireille, des fois qu'elle aurait publié une recette d'aïoli, hi, depuis que j'en ai envie, et comme bientôt je vais avoir plein de poissons frais de mes voisins, miam...

    RépondreSupprimer
  5. moi,dans ma vie, je ne suis jamais réussie à faire la mayonnaise (et plusieurs autres choses hein?) nous la faisons sans vin aigre et sans moutarde (la moutarde on l'ajute pour certans mets) mais mon fils la fait à la main et avec une cuillère en bois :il diabolise mixer et choses semblables

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...