Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

mercredi 22 février 2012

Après la grande froidure


Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie
Et s'est vêtu de broderie,
De soleil luisant, clair et beau.
Il n'y a bête ni oiseau,
Qu'en son jargon ne chante ou crie:
"Le temps a laissé son manteau!"
De vent, de froidure et de pluie ""
Charles d'Orleans.



Pour le lierre, pas de problème !
Le jeune noyer s'apprête pour le printemps.
Mon beau rosier pleureur , lui, a bien souffert, il est cuit..:-(
Lili prend du bon temps.




2 commentaires:

  1. Un doux printemps qui se profile dans le jardin, doucement, timidement....

    RépondreSupprimer
  2. Mlle Lili a la queue d'un raton laveur !

    Bon printemps.

    Linda

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...