Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

dimanche 4 septembre 2011

Aïe-chat...Aïe-chat...


""Comme si je n'existais pas
Elle est passée à côté de moi
Sans un regard, reine de Sabah""

Ce dernier samedi, il faisait exceptionnellement chaud.Le genre de chaleur qui vous humidifie de la tête aux pieds..en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire.Touffeur et manque d 'air.
Nous nous sommes absentés jusqu'en fin de journée et notre Lili  est sortie plus tard que d'habitude.


19h30.... Le chef s'inquiète:
" Il va faire nuit et TON chat est dehors" 
Comme elle réagit mieux à son appel, moi, je l'envoie en mission.
" Je la vois, me dit-il, elle est dans le jardin du curé mais  de l'autre côté, dans la grande pelouse" 

Et bien sûr, Mademoiselle, fait la sourde oreille...pensez donc, l'aventure,c 'est l'aventure et si tard dans la journée, c'est affolant, il y a plein de bestioles dans l'air.
Impossible de la faire revenir alors que l'orage commence à gronder et que la nuit tombe  vraiment.

Et nous voilà, dans le jardin du curé, à essayer de l'amadouer de toutes les façons possibles.
Déjà qu'il faut la voir et là c'est pas gagné.
Une voisine vient en renfort avec qui je  lie connaissance. 
Nous bavardons, notre Lili, curieuse s'approche vraiment tout près mais ..un geste et hop, la voilà en fuite.


Le cirque a duré ...longtemps.
Le chef a pris un billet de par terre, fort heureusement sans trop de mal, quelques égratignures..et puis nous avons abandonné...elle reviendrait si elle en avait envie.Ce qui m'inquiétait vraiment,c 'était l'orage qui s 'annonçait très violent et en effet..

Je suis montée me coucher et tout d'un coup, vers minuit, j'ai entendu un grand cri" TON" chat est rentré.."


Soulagement, bien sûr mais pour cette première aventure, Lili a eu des émotions aussi fortes que les nôtres.



Alors, ce dimanche, elle est calme et sage comme un ange qu'elle n'est pas..

La plaie qui ne guérit pas


 Oui, c'est moi la Reine de Sabah


8 commentaires:

  1. J'ai beau aimer les natures mortes, je crois que ce chat emporte mon choix définitivement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  2. Mlle Lili est toujours aussi belle mais cette vilaine plaie, souhaitons qu'elle cicatrise rapidement.

    Bon dimanche paisible.

    Linda

    RépondreSupprimer
  3. Que tu es belle, ma Lili, j'espère que ta plaie va vite guérir, maintenant !
    L'aventure de ta Danielle me rappelle ce que je fais chaque soir pour faire rentrer notre "Charlie la vadrouille", d'ailleurs ce soir, je n'y suis pas parvenue...

    RépondreSupprimer
  4. je ne vois pas trop pbien ces anges et ces porcelaines hein?
    cette plaie a etè peut etre provoquèe par une épine au par un insecte. notre doyen teja pour la piqure d'une araignée lorsq'il était chaton a risqué un piercing a une oreille...nous etions en train de lui acheter une boucle en pirate!

    RépondreSupprimer
  5. ok, je te prépare un reportage avec des porcelaines pas en miettes !!!

    RépondreSupprimer
  6. Elle est de plus en plus belle et je laisse volontiers admirer. Ouille sa plaie est assez grande et à vif.
    N'as-tu pas peur pour tous tes jolis bibelots ?
    bises

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...