Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

mercredi 20 juillet 2011

Enquêtes à Florence..à lire







Magdalen Nabb est un auteur de romans policiers britannique née le 16 janvier1947 à Church, un village du Lancashire et décédée le 18 aout 2007 en Italie. Après avoir étudié l'art, elle enseigne la céramique. En 1975, elle s'installe à Florence. C'est en 1981 qu'elle écrit son premier livre, Le Gentleman florentin, salué par Georges Simenon. La British Crimes Writer's Association lui décerne d'ailleurs le prix du meilleur roman policier en 1982 pour cet ouvrage. Ses enquêtes ont pour héros l'adjudant Guarnaccia. Elle a aussi écrit des romans pour les enfants.







En cette veille de Noël, tout est décidément bien trop calme à la stazione Pitti de Florence... C'est du moins ce que pensait le jeune carabinier Bacci avant qu'un riche Anglais ne soit retrouvé assassiné dans son appartement de la Via Maggio. Chez la victime, son supérieur l'adjudant Guarnaccia, découvre un demi-million de livres sterling et une oeuvre d'art volée.... L'enquête, à laquelle vont participer deux inspecteurs de Scotland Yard, va plonger Guarnaccia au coeur d'un trafic d'art à grande échelle, où des hommes aux caprices sans limites sont prêts à tout.

Si vous aimez les enquêtes bien menées ( et bien écrites) dans des lieux que vous connaissez ( et même si, comme moi, vous ne les connaissez pas, ô lacune) , je vous recommande  la  lecture de celles menées par Magdalen Nabb. J'ignorais tout de cet auteur jusqu'à ce que je trouve son nom  dans les pages finales d'un autre roman "policier".  J'ai cherché , trouvé et commandé deux livres, je les ai lu aussitôt reçus et , sans hésiter, j'ai  acheté tous les livres de cette série dont je pense le plus grand bien.C'est bien triste que cet écrivain soit disparue prématurément.
 Je reste attachée à Donna Leon dont j'ai aimé la plupart des livres parus.Toutefois, ces derniers ouvrages  m'ont laissée sur ma faim et s 'il n'y avait Venise et Brunetti...


A Florence, Guarnaccia est bien sympathique , lui qui souffre de la chaleur en permanence. Il a sa façon bien personnelle de mener ses recherches et de se faire une opinion , il a ses faiblesse mais aussi de belles qualités humaines qui le rendent très attachant.

C'est bien écrit, on reste " accro" jusqu'au bout.

""Ce qui caractérise les livres de Magdalen Nabb pour moi, c'est la finesse et la subtilité. La finesse et la subtilité de l'écriture tout d'abord. Les phrases sont élégantes et douces, elles captent la lumière de Florence, le charme des vieilles pierres, le temps qui passe. La finesse et la subtilité dans les personnages ensuite. Jamais stéréotypés, pleins de contradictions, ni noirs ni blancs mais très humains, avec leurs manies et habitudes, leurs aspirations et rêvent dont peu se réalisent pleinement. Et l'adjudant Guarnaccia, les regarde avec une incontestable tendresse, il essaie de les comprendre, de voir leur vie telle qu'elle est sans les juger. Et c'est de cette façon qu'il résout ses affaires: en comprenant les gens, leurs bons comme mauvais côtés, qui les entraînent inévitablement à réagir d'une certaine façon dans une situation donnée. Rien de trépidant dans tout cela, que ceux qui veulent des poursuites et des suspens ébouriffants ne fassent pas cette lecture, elle les décevra. Non, l'adjudant prend le temps de regarder les gens, suspects ou victimes avec la même humanité un peu bourrue, il va chez eux, se met à leur place, et les choses se mettent en place d'elle-mêmes, comme une évidence, une sorte de fatalité""
 

2 commentaires:

  1. Merci pour la suggestion Danielle, je prends note. J'aime beaucoup les romans policiers britannique mais je n'avais pas lu à ce jour Magdalen Nabb.
    À la PBS, j'apprécie toujours les séries de Masterpiece Mystery. Cette été, la série d'Hercule Poirot interprétée par David Suchet était très réussie, un bonheur.

    Bonne journée.

    Linda

    RépondreSupprimer
  2. Ah, David Suchet en Hercule Poirot, nous ne manquons aucun épisode et les regardons même plusieurs fois..et c 'est chaque fois un excellent moment.

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...