Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

jeudi 21 avril 2011

Quand Lili nous fausse compagnie...

Fin de matinée, je prends  une nappe afin d'aller dresser le couvert dans le jardin et là...que vois-je....Lili!!!!!!!qui vient vers moi en faisant le gros dos... Jugez de ma surprise, moi j'étais persuadée qu'elle dormait dans le grenier, si fort , qu'elle n'avait pas entendu l'arrivée des filles...j'étais donc bien tranquille quoique un peu étonnée...Je vérifie : toutes les  portes sont fermées, pas de fenêtre ouverte...et Lili dans le jardin depuis..... ??????

Elle a déjà trouvé un petit coin pour se reposer, sous le houx! C'est sauve qui peut chez les oiseaux...et le vieux bouleau sait déjà à qui il va avoir à faire...
Bien sûr nous l'avons laissée à sa partie de plaisir...et l'avenir nous dira. Pour sortir, c'est tout simple, elle a fait ce que notre bon Toulouse n'avait jamais pensé  faire...elle a tellement poussé sur la moustiquaire d'une fenêtre de la véranda..que celle-ci s'est laissée faire....et voilà.....une sortie..pour Lili et du bricolage pour moi..:-(

10 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. je voulais dire: notre jolie lili a donc sbloqué la situatio, mais tu ne la laisse pas seule

    RépondreSupprimer
  3. Elle est restée seule pendant ???heures...elle a été contente de me voir et m'a fait des câlins...mais bien sûr quand on ne sait pas..on ne se tracasse pas...:-)))
    Bonne chance Paola, avec tes nouveaux locataires..

    RépondreSupprimer
  4. Bravo Lili, profite bien de ce beau jardin et... sois prudente, petite fée !
    Ton amie Kali et Norma

    RépondreSupprimer
  5. Voilà, elle a trouvé elle même la solution pour sortir ! le Printemps est trop attractif ! Elle va s'habituer et toi aussi. On sait qu'il y a une marge de risque comme toujours, mais il faut espérer qu'il ne se passera rien ... Câlin à la coquine !

    RépondreSupprimer
  6. Ben tiens, tu en as de bonnes toi!
    Comment résister à l'appel du printemps et de l'herbe fraiche :)
    Et puis des fois que les cloches soient passées plus tôt par ici!!

    RépondreSupprimer
  7. La dernière pboto sur l'escapade de Lili est très belle et émouvante.

    Linda

    RépondreSupprimer
  8. Tu m'avais fendu le coeur avec ton billet sur la laisser sortir ou pas... Ca m'a rappelé tellement de souvenirs avec mon Zeb, j'avais bien compris tes angoisses, celle de perdre Lili et en même temps celle d'être coupable de la priver de quelque chose d'important dans sa vie ! Toutes les copinautes avaient bien formulé notre passage obligé par là, lorsqu'on vit dans la nature ou avec un jardin non clos... Voilà, je crois qu'elle a décidé pour toi !!! Des chats qui nous rendent chèvres, ils sont forts ! Les photos sont plutôt rassurantes, on voit qu'elle reste quand même dans ton environnement... humain, c'est bon signe !
    Colibri
    Quand Zeb était jeune, nous vivions dans un appartement de plain pied avec un grand jardin clos avec des grilles assez hautes et étanchéifié par un lierre très dense... Pendant des mois, les chats sont restés à l'intérieur sans rien de particulier... Un soir j'ai cherché Zeb partout : il avait réussi à monter dans le pommier, du pommier à sauter sur le sommet du lierre, et du lierre... dans la rue ! Je l'ai trouvé en train de rêvasser au pied d'un lampadaire, dans la brume de novembre, imagine le coeur au coeur ! Ensuite, j'ai dû mettre des clochettes japonaises dans le pommier pour qu'elles tintent dès qu'il grimpe dedans, le filou ! Ici, la cour commune est fermée, Zeb n'a jamais eu de veillité d'aller voir dans la rue même quand elle était un peu entrouverte : trop de voitures qui passent, il n'était pas fou ! Quant à Chipie, qui connaît bien la campagne bretonne où je le laisse aller et venir à sa guise, ici, elle non plus, n'a pas envie de s'aventurer dans la rue, je lui fais maintenant totalement confiance depuis cinq ans, après l'avoir surveillée pendant quelque temps les premières mois... Elle a bien grandi, dis donc, la demoiselle Lili !

    RépondreSupprimer
  9. Ah, Colibri ! cela fait donc une semaine aujourd'hui que Lili a pris sa liberté...il y a eu des temps forts comme de constater à quel point elle était heureuse, libérée et câline.Elle préfère quand nous sommes avec elle et le beau temps nous a permis de lui tenir compagnie.Pour Pâques elle était de la partie! Quand nous sommes à l'intérieur elle passe régulièrement nous dire bonjour ,elle pousse un petit cri et s'en retourne dans son nouveau domaine.J'ai eu aussi des émotions...plus de Lili...où est-elle?????et bien sûr le chef qui me dit que MON chat est parti ,qu'il a fait le mur...et ça m'énerve un max...:-))).Mais la coquine a trouvé un endroit dans la vigne vierge qui pourrait, hélas aussi, lui servir de courte échelle pour une évasion dans le jardin du curé et la route et le carrefour...
    Toulouse avait trouvé le truc, il se cachait là aussi et moi je me décomposais..

    A présent, le sort en est jeté...
    Merci de ton passage...
    Danielle

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...