Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

samedi 26 mars 2011

Comme chaque samedi...

Comme chaque samedi, après le départ des quatre filles,je reprends possession du divan et je m'installe à l'aise..
Où y a d' la gêne, y a pas de plaisir et j'ai vraiment besoin de prendre un repos bien mérité.Vous ne pouvez pas imaginer  tout ce qu'elles me font subir: caresse par ici, baisers par là, câlins, jeux..quelle vie de chat !
PS.ce qui m'a fait sourire....mes deux frères ont été diminués cette semaine..y avait pas de raison qu'ils échappent au bistouri et il paraît que maman ne les reconnaît plus :-))))

2 commentaires:

  1. Tu vois, que tu peux être sage, petite Lili !
    Bisous et bonne sieste !
    Norma

    RépondreSupprimer
  2. n'est pas que maman ne les reconnait plus est qu'ils ont l'odeur du veterinaire.ils sentent mauvais

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...