Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

lundi 17 janvier 2011

De la tête à la queue..

 
 
 
L'homme voudrait être poisson et oiseau,
Le serpent voudrait avoir des ailes,
Le chien est un lion désorienté,
L'ingénieur veut être poète,
La mouche étudie pour devenir hirondelle,
Le poète essaie d'imiter la mouche,
Mais le chat,
Ne veut être que le chat,
Et chaque chat est chat,
De la tête à la queue.
(Pablo Neruda)

3 commentaires:

  1. les chats sont de la souche divine de Bastet, donc, ils sont parfaits!
    benvenuta Danielle!

    RépondreSupprimer
  2. ... Et une pensée pour la petite Lili, ce matin...
    Bises.
    Norma

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce poème, toujours agréable à relire. Il a raison Pablo Neruda.

    Linda

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...