Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

dimanche 3 octobre 2010

Chat, chatS, chat!

Deux ans déjà que Toulouse nous a quittés. Pas un jour sans une pensée, un coup au coeur, une larme aux yeux. Chaque matin, la porte de la commode crie au souvenir des arrosages réguliers qu'il lui faisait subir.Mais qu'avait donc ce chat pour qu'il ait laissé chez nous une telle empreinte? Il était magnifique, c'est certain ! Il avait copié son comportement sur celui de la vieille chienne et indépendamment du fait qu'il avait pris sur lui toutes mes angoisses, il devait aussi avoir quelques problèmes existentiels du genre :" Finalement, suis-je un chat ou un chien?" Parfois je me dis : ce n'était qu'un chat et immédiatement, j'ai honte de cette pensée. Un chat, oui, un compagnon de chaque instant qui, a sa façon, a partagé nos joies et nos peines. Un aristochat, dans un costume de soie et de tendresse quand il parvenait à briser ses défenses, à se laisser aller et à trouver son nirvana ! Mon mari aime les chiens, ils ne me déplaisent pas mais , moi, j'adore les chats, je n'y peux rien, c 'est viscéral! Nous avions décidé de ne plus avoir d'animaux de compagnie, nous avions eu trop de peine .Nous nous sommes installés dans une belle routine qu'il va nous falloir, à présent, secouer. Nous allons devoir changer "nos habitudes de vieux", comme nous a dit , hier, notre descendance. Ne plus rien laisser de comestible à l'abandon sur une table :-) et faire attention où nous mettons les pieds ! Car, et oui, nous avons cédé aux insistances de nos petites et nous avons accueilli, Lili, "une" des bébés de Aïcha ! De cette façon, elles pourront continuer à la voir. Nullement impressionnée par le voyage en voiture, elle a fait le tour de son nouveau logis et pris ses marques. Hier, ce fut journée et soirées caresses. Nous avons frisé une belle catastrophe mais on m'a fait comprendre que je n'avais qu'à "planquer" mes porcelaines et mes faïences anciennes. Un jour seulement, et nous voilà déjà au service de notre petite demoiselle Henrietta KNIP-RONNER (1821-1909) Peintre , dessinatrice et aquarelliste née à Amsterdam. Formée par son père (1777-1847) elle s'installe à Bruxelles lors de son mariage. Elle subit l'influence de Joseph Stevens. Elle peint des paysages, des animaux notamment des chiens mais elle doit sa renommée à ses représentations de chats et de chatons.Elle est membre de la Société d'artistes belges et de la Société royale belge des aquarellistes.

1 commentaire:

  1. Quel bel hommage à Toulouse dans chacune de tes paroles!
    2 ans - déjà - et te voila prête à accueillir cette adorable boule de poils nomméeLili.
    Eh oui Danielle il va te falloir remiser quelques belles porcelaines puisque Mademoiselle en a décidé ainsi :)
    Les tableaux sont adorables. Elle a si bien su capter ces instantanés tout en tendresse ! Sur le deuxième , tu vois ce qui t'attend, si tu n'ouvres pas l'oeil et le bon xD

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...