Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

lundi 9 août 2010

L'heure exquise (4)

Regarde au fond de nous : nous sommes l'Emeraude Eternelle, et feuillue, et qui semble une mer, Où rôdent des parfums à travers la nuit chaude, Où circule le flot des grands anges de l'air. ****** Ensemble, nous sa voix, nous son âme profonde, Dans ce feuillage immense, à jamais reverdi, Nous avons abrité tous les rêves du monde, Et c'est dans le soleil que nous avons grandi. Charles van Lerberghe ( 1861-1907)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...