Comme un papillon, j'oublie le temps qui me reste et où la vie me conduit.Quelle importance, j'ai le coeur immense et le monde est petit. Ce qui compte, c'est d'avoir envie ( F.Gall)

Pour suivre au jour le jour..

samedi 3 juillet 2010

Voici des roses blanches...

Ce matin, à l'aube...un an, déjà!

Voici des roses blanches, celles que tu aimais tant!

« Tu te souviens, quand ta maman chantait ?»

Bien sûr, que je me souviens…une maman dans la trentaine qui chantait volontiers en travaillant et qui avait d’ailleurs une bien belle voix. Les heures consacrées au repassage étaient particulièrement musicales et nous racontaient une histoire qui est restée dans nos mémoires.

Nous , les enfants, blottis dans l’ombre du manguier, nous faisions semblant de jouer mais, en fait, chacun de nous écoutait religieusement .

Le pikinin binait les légumes avec une belle application, le boy maison en oubliait de surveiller son makala ce qui lui valait des remontrances quand son fer avait besoin de braises » M’bouyi, tu dors ou quoi ?- Mais, non Mâme, non je dors pas ! »

Or donc, tout en transpirant à grosses gouttes, maman repassait ( elle se réservait le linge délicat) et nous racontait à grandes envolées lyriques que « son cœur était un violon », que « l’heure était exquise « et qu’elle voyait » la vie en rose".

Après l’entracte, elle reprenait sur « une chanson douce » , et demandait qui voulait son « bouquet de violettes », suivait " C'est la "voix de maman", "ferme tes jolis yeux" et on en arrivait aux fleurs et là, immanquablement elle entonnait « Les roses blanches » A ce moment-là, nous nous mettions à rire comme des petits fous pour cacher l’émotion que cette chanson suscitait en nous.

Nous , nous avions 12 ans , l’âge de la proche grande école, du départ pour les longs trimestres au pensionnat sans savoir si et quand nous nous reverrions. Les enfants de coloniaux ont eu des enfances bousculées.

« Tu te souviens, quand ta maman chantait ? »

Et maintenant? ( clic)

4 commentaires:

  1. Un billet très émouvant, Danielle.
    Moi aussi, ma maman chantait, et il y a déjà deux ans qu'elle n'est plus là...
    Des pensées pour toi et pour elle en ce jour "particulier"...
    Norma

    RépondreSupprimer
  2. Merci Norma pour tes bonnes pensées.
    Nous avons tous nos journées grises.
    Heureusement, il y a les souvenirs et toutes les journées ensoleillées que l'on s'applique à évoquer parce que quel que soit notre âge,nous restons les enfants de...

    RépondreSupprimer
  3. Bien émouvant cet hommage à ta maman et à sa jolie voix.
    Je pense très fort à toi... courage Danielle !

    RépondreSupprimer
  4. Merci Catherine, je sais que tu es là et que tu penses à moi..même par de telles chaleurs :-)

    RépondreSupprimer

vol(s) de papillon

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...